8 choses à savoir avant d’aller surfer pour la première fois

Le surf est peut-être une activité que beaucoup d’entre nous pratiquent en vacances, en déboursant un peu d’argent pour se rendre dans une destination tropicale. Mais tous ceux qui ont déjà essayé le surf savent que c’est un entraînement sérieux pour tout le corps. Ce n’est pas seulement une activité de loisir sur la plage.

Aussi excitant que soit le surf, l’idée de sauter sur une planche est un peu intimidante pour un débutant. J’ai pris quelques leçons de surf au fil des ans, et je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre avant. Je sais que j’avais certainement des questions auxquelles j’aurais aimé que quelqu’un puisse répondre avant de m’aventurer dans les vagues.

J’ai donc discuté avec Vincent de l’école de surf de Penhors pour obtenir des réponses à toutes les questions qui, je le sais, tourbillonnent dans la tête d’autres surfeuses débutantes.

1. Dois-je acheter une combinaison?

C’est une bonne idée de vérifier la température de l’eau pour voir si elle sera plus froide que celle dans laquelle vous nagez normalement (parfois l’eau est beaucoup plus froide que l’air), mais de nombreuses écoles de surf fournissent une combinaison si nécessaire. Elles ont généralement une épaisseur de 3 millimètres, mais pour les températures plus froides (comme sur les côtes bretonnes), il vous faudra peut-être une combinaison de 5 millimètres. Si l’eau est chaude, vous n’en aurez peut-être pas besoin du tout.

Et ne vous inquiétez pas, les combinaisons ne sont pas aussi inconfortables qu’elles en ont l’air. « La technologie des combinaisons a tellement évolué au cours des 10, 15 et 20 dernières années qu’elles s’adaptent à toutes les formes et à toutes les tailles », explique Vincent. Elles sont souples et ne retiennent pas l’eau, et elles sont beaucoup plus légères aujourd’hui qu’il y a 15 ans. En dessous, portez le maillot de bain le plus confortable, qu’il soit une pièce ou un bikini. C’est une question de préférence personnelle.

Si vous pensez que le surf est quelque chose dans lequel vous voulez vraiment investir du temps et de l’argent, envisagez d’acheter votre propre maillot de bain. Renseignez-vous sur les marques comme Roxy, Billabong et The Seea. Elles ont toutes des combinaisons et des maillots de bain conçus pour que vous soyez actif et que vous vous sentiez bien.

2. Vais-je rencontrer un requin ?

Outre les combinaisons et l’eau froide, la principale raison qui empêche les gens de surfer est l’inquiétude que suscitent les requins. La vérité est que oui, c’est toujours une possibilité. Mais Vincent est rassurant : « Sur la façades Atlantique, les requins sont plutôt rares et reste au large. »

3. Quelle doit être ma compétence en matière de natation ?

Vous n’avez pas besoin d’être un pro, mais des compétences de base en natation sont indispensables. L’école de surf à laquelle vous vous inscrivez ou la personne avec laquelle vous prenez un cours peuvent avoir des règles différentes, mais elles exigeront un certain niveau de compétence en natation. « Nous exigeons de chacun qu’il soit capable de nager confortablement trois ou quatre longueurs d’une piscine typique », explique Vincent.

« Si le leash (la cordequi relie votre cheville à votre planche) venait à se rompre et que vous perdiez votre planche, vous devriez avoir suffisamment confiance en vos capacités de nageur pour vous rendre à la plage, quelles que soient les conditions dans lesquelles vous pataugez », explique Vincent. Vous devez également être capable de flotter et de marcher sur l’eau pendant quelques minutes si nécessaire.

Quelques autres points de sécurité à ne pas oublier : Ne jamais surfer seul et toujours respecter l’océan. S’il y a des sauveteurs, c’est une bonne idée de vérifier avec eux que les conditions sont sûres. S’il n’y a pas de maître-nageur en service ? Ce n’est probablement pas le bon moment ni le bon endroit pour essayer de surfer pour la première fois.

4. Ai-je besoin d’un équipement de protection ?

Selon l’endroit où vous surfez, vous devrez peut-être porter un casque. « Les casques Gath existent depuis les années 90, lorsque les surfeurs professionnels ont commencé à les porter, surtout pour le surf sérieux »

La blessure numéro un est une planche qui tape les élèves. Quand vous tombez, parce que vous êtes attaché à un leash, la planche revient rapidement. Alors, ne soyez pas surpris si votre moniteur de surf vous demande de porter un casque. Acceptez-le.

5. Combien de temps vais-je rester dans l’eau ?

Lorsque j’ai pris ma première leçon, j’ai été surpris du temps que nous avons passé sur terre, mais ce temps est en fait inestimable. C’est là que vous apprendrez la science du surf et ce qu’il faut faire quand vous êtes poussé dans une vague, en particulier comment réussir à monter sur la planche.

Sur terre, il est plus facile de pratiquer le mouvement pop-up et de le perfectionner. Votre instructeur vous apprendra exactement ce qu’il faut faire, et avec la répétition, cela commencera à vous sembler plus naturel. Ensuite, votre mémoire musculaire peut s’activer lorsque vous essayez de le faire dans l’eau, explique Vincent. « Vous n’aurez pas à vous demander où mettre vos pieds ou comment vous mettre debout, vous pourrez vous concentrer sur la prise de la vague et l’équilibre ».

C’est aussi le moment de s’informer sur les marées et le vent, et sur la façon dont ils peuvent améliorer ou détériorer la qualité de la vague – certaines marées sont favorables aux débutants, d’autres non. N’hésitez pas à poser des questions si vous n’êtes pas sûr, car le but de chaque leçon est de vous donner les moyens de sortir seul.

Là encore, cela dépend de l’endroit où vous prenez vos cours, mais dans une classe de trois heures, prévoyez d’en passer environ la moitié dans l’eau.

6. Comment waxer une planche ?

Pour être honnête, je ne me souviens pas d’avoir fait cela pendant mes cours, mais j’ai toujours entendu parler de la cire de surf et j’ai vu des panneaux à cet effet dans les magasins de surf. Vincent l’a décomposé pour moi : « Tu frottes un pain de cire sur presque toute ta planche jusqu’à ce qu’elle soit assez collante pour ne pas glisser facilement. Sans wax sur votre planche, vous ne pourriez pas vous tenir debout ». Maintenant, vous savez !

7. Qu’est-ce qui fait qu’une planche est meilleure qu’une autre pour les débutants ?

La planche la plus facile à apprendre est une planche à dessus souple, et une planche de 2,5 mètres est la meilleure pour tous les âges. Plus la planche est épaisse et longue, plus il est facile de pagayer, de se lever et de se tenir en équilibre sur la planche. C’est logique : Plus la surface est grande, plus les jambes peuvent être larges pour se tenir en équilibre. Votre moniteur pourra vous mettre sur différentes planches, selon l’endroit où vous vous trouvez, mais il sera probablement plus grand que vous.

8. Que faire si je ne réussis pas à me lever du premier coup ?

L’une de mes plus grandes craintes chaque fois que je monte sur une planche de surf est de ne pas pouvoir attraper une seule vague. C’est possible, mais avec l’aide d’un moniteur, c’est aussi peu probable – ils vous poussent en fait dans la vague pour vous aider à l’attraper.

Le surf est, à mon avis, l’un des sports les plus difficiles à pratiquer. Aucune vague n’est jamais la même et l’océan et le temps changent constamment. Il faut y mettre du temps pour obtenir des résultats, mais ces résultats en valent la peine, car il n’y a pas de meilleure sensation que de surfer sur une vague.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.